Tee Shirt « Skibby Dibby Dib Yo » Tee Shirt « Can’t Touch This »
All Saints, I Know Where It’s At (1997)

All Saints, I Know Where It’s At (1997)

A l’heure où le monde entier se dandine sur des sons très Spicy Girly, débarque sur la scène internationale un groupe pop anglais féminin pas piqué des hannetons : The All Saints.

A l’origine the All Saints est une fête catholique célébrée le 1er novembre au cours de laquelle sont honorés l’ensemble des saints reconnus par l’église catholique romaine. C’est la Toussaint.

Mais c’est aussi le nom de la rue où loge un petit label londonien ZTT Records qui signe en 1993 trois jeunes filles : Melanie Blatt, Shaznay Lewis et Simone Rainford. Les All Saints sont nées. Jouez hautbois, résonnez musette.

Les All Saints sont nées mais pas tout à fait quand même.
De 1993 à 1995 le groupe rame dans l’anonymat le plus total et ne parvient pas à émerger. On s’engueule entre filles, entre producteurs, personne n’est d’accord, c’est la chienlit. Durant l’été 1995 Simone Rainford claque la porte du groupe et va laisser sa place à 2 soeurs canadiennes qui vont tout changer : Nicole, une pote d’enfance de Melanie, et Nathalie Appleton.

Le quator sort en 1997 un premier single très groovy : I Know Where It’s At et bing ! Carton ! En pleine apogée boys/girls band les quatre gonzesses n’ont aucun mal à faire leur trou sur la scène internationale, la crédibilité musicale en plus. Nicole Appleton en profite pour se sortir le craquant Robbie Williams, qui l’aurait obligé à avorter (source : Ok Podium Juin 97), avant de tomber dans les bras de ce punk de Liam Gallagher avec qui elle s’est mariée au mois de février 2008.

Le groupe se sépare en 2001 après avoir placé 8 titres dans le top 10 européen. La suite vous est racontée par le site allsaints.fr :

Les années suivantes Shaznay et Mel ont débuté des carrières solos, et Nat et Nic ont monté un duo. Elles ont décroché des tubes mais rien n’était plus comme avant. Les filles ne se parlaient plus, une reformation paraissait improbable. Pourtant, fin 2005, se sentant plus mûres et intelligentes les filles ont décidé de partager un repas ensemble.

La soirée s’est formidablement bien passée : « c’était comme si nous ne nous étions jamais quittées, on a fait que rire » dit Nic. « Ne plus se parler était comme une blessure géante » dit Shaznay. Nathalie qui faisait des cauchemars toutes les nuits depuis plusieurs années a arrêté d’en faire. »

Eh oui les 4 nanas dans le vent reviennent en 2006 avec l’album « Studio 1 » marqué par le succès du titre Rock Steady qui se classe 3e en Grande-Bretagne. Les mamans trentenaires ont réussi leur come back et préparent actuellement un nouvel album pour 2009.

(I know where it’s at)
If you wanna have a good time
(I know where it’s at)
If you know you’ve got something on your mind
(I know where it’s at)
If you know that you wanna get on down
(I know where it’s at)
Don’t deny, don’t be shy – just come around